Exploration du monde

Vers six/sept ans, l’enfant a des besoins et des intérêts nouveaux. Il ressent la nécessité de contacts sociaux plus larges, d’une vie sociale plus organisée et d’une approche plus rationnelle de l’acquisition des connaissances.

 

A cet âge Maria Montessori observe des caractéristiques psychiques communes aux enfants comme la socialisation, le sens de la justice, la quête de l’indépendance, l’imagination et le raisonnement. Maria Montessori décrit également des comportements universels, qu’elle appellent « tendances humaines ». Elle et son fils, Mario, ont tenté de dresser une liste non exaustive : la vie sociale, l’orientation et l’exploration, l’observation, le raisonnement et l’abstraction, le travail et l’imagination créative, l’auto-amélioration par l’activité.

 

L’enfant devient un explorateur et est prêt à découvrir le monde. La classe Montessori devra alors lui offrir un environnement différent. Il acquiert l’autonomie, maîtrise ses gestes, sa pensée, la parole. Il est donc prêt à découvrir le monde !

 

« Un changement interne se produit, et la logique de la nature éveille maintenant chez l’enfant non seulement une soif de connaissance et de compréhension, mais aussi un désir d’indépendance de l’esprit, par besoin de distinguer le bien et le mal par ses propres moyens »

 

Maria Montessori, Eduquer le potentiel humain

 

Il va être accompagné par son éducateur pour partir à la découverte de son environnement, d’une manière personnelle, en lui donnant des clés au moment opportun. Maria Montessori parle à cet âge « d’éducation cosmique ». Le principe de l’éducation cosmique implique des notions de transdisciplinarité. Un enfant qui se lance dans un projet va aborder le langage, la géographie, l’histoire, les mathématiques, l’art…

 

A partir de 6/7 ans, l'enfant est en mesure de concevoir l’existence de choses qui le dépassent, comme des faits passés il y a des années voire des siècles (Histoire), ou des faits qui se passent à des kilomètres de lui (Géographie). L’année commence donc par la lecture des 5 grands récits pour poser le décor de l'éducation cosmique. Ils contiennent l'histoire de l’Univers, de notre planète, de l'apparition de la vie, de l’homme, de l'invention de l’écriture et des chiffres. 

 

Puis des leçons clés, abordant les différents concepts, sont offertes aux enfants. A partir de là, l’enfant va explorer différents domaines : le langage, les mathématiques, la géométrie, la biologie, l’histoire, la géographie… Ils bâtissent leurs propres savoirs à leur rythme et en fonction de leur intérêt.

 

L'enfant se spécialise donc en fonction de ses centres d'intérêts. Ainsi ils ne verront pas tous les mêmes notions et n’iront pas tous aussi loin dans leurs explorations. A contrario, l'éducateur veille aux apprentissages fondamentaux indispensables afin de respecter le programme de l'éducation nationale. Charge à lui d'inviter l'enfant à tous les domaines. Pour ce faire, les activités proposés dans l'environnement sont nombreuses, Maria Montessori parlait ici de répétition des concepts par la variété.

 

 

L’enfant de 6 à 12 ans peut travailler en petit groupe de 2/3 pour accomplir des expériences concrètes ou mener des recherches documentaires. C’est l’âge de la socialisation, il passe du temps à gérer sa relation avec les autres ou à intégrer les règles de vie. Il apprend petit à petit à développer sa propre responsabilité, sa propre estime de soi et conquiert son indépendance.