Esprit absorbant

Depuis sa naissance, l’enfant va de découvertes en connaissances. Il commence par le mouvement : il soulève sa tête, il s’assoit, il rampe, il se dresse sur ses pieds, il marche. Il saisit les objets, dirige progressivement ses mouvements avec intention. Parallèlement, il commence à sélectionner des sons, il babille, puis viennent les mots et la phrase.

 

Il absorbe donc naturellement et progressivement tout ce qui l'entoure. Il vit aussi des expériences qui suscitent en lui des impressions, des sensations qu'il va classifier et organiser en perceptions. Ces expériences sont le fondement de la maturation psychique. Il s'agit d'une interaction permanente entre la vie physique (l'expérience du corps) et la vie psychique (le travail de l'esprit).

 

Cet état d'esprit est inconscient de la naissance à 3 ans puis devient progressivement conscient entre 3 et 6 ans. Maria Montessori parle alors « d'esprit absorbant » : l'enfant se construit grâce à l'usage de ses sens, il saisit ainsi son monde afin de s'adapter à son environnement et d'acquérir des connaissances.